Petite Chronique de l'Ancien Temps : le sapin

Le sapin de Noël était déjà un porte-bonheur lors des saturnales romaines et les branches de sapin ornaient les maisons des Germains pendant le solstice d'hiver.

Les premières descriptions connues de l'arbre de Noël datent de 1521 à Sélestat en Alsace. 
Les historiens s'accordent pour affirmer que l'Alsace est le pays, où la coutume du sapin de Noël a pris naissance. 
A partir de l'Alsace la tradition c'est répandue en Allemagne, puis au cours du 19ème siècle, elle a gagné l'Autriche, la Tchécoslovaquie, l'Angleterre, les Etats-Unis et la France. Par la suite, cette coutume c'est transmise chez les nobles des autres familles d'Europe par les reines et les rois d'origine allemande.

A Paris, on dit que c'est la princesse allemande Hélène de Mecklembourg, duchesse d'Orléans (belle fille du roi Louis Philippe) qui a planté en 1837 un sapin de Noël au jardin des Tuileries. Ce n'est que quelques années plus tard que la coutume c'est implantée encouragée par l'Impératrice Eugénie. 


undefined

Elle s'est ensuite répandue juste après la guerre de 1870, avec la perte de l'Alsace et de la Lorraine, pour que la France rende hommage à ses provinces perdues et que le sapin devienne le symbole de Noël en 1918.

Dès le 17ème siècle, l'arbre était porteur de présents; on le secouait pour en faire tomber poupées, marionnettes et bonbons.

L'arbre de Noël a été très tôt décoré de pommes, d'oranges, de jouets … Les bougies, les boules de verre et autres décorations de papier, de cire, de bois ou de fer et les lumières ont fait leur apparition plus tard au 18ème siècle. Arbre du paradis, arbre de lumière, arbre à cadeaux, un véritable arbre magique. Ce n'est que dans la deuxième moitié du 20ème siècle que les cadeaux, devenus trop lourds, sont descendus au pied de l'arbre près des sabots et des souliers. 

Le premier sapin de noël Québécois aurait été planté à Sorel en 1781 par le général d'origine allemande Von Reidesel. Mais ce n'est que dans les années 1920 que cette coutume c'est propagée dans les villes québécoises. 
Dans les années 1930, le sapin de Noël faisait partie du décor de toutes les maisons des villes et campagnes québécoises.

hiver-07.gif

Repost 0